Xavier Planty : « à Sauternes, le débat sur la LGV n’est pas fini »

Un article d’Alexandre Abellan pour Vitisphere paru le 6 juin 2016

 

La déclaration d’utilité publique n’y fera rien, le syndicat viticole envisage un recours. Afin d’obtenir des études de terrain sur l’impact écologique des installations ferroviaires.

 
« Comme annoncé, la Déclaration d’Utilité Publique sur le projet de Ligne à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse-Dax est signée » a claironné ce 5 juin le secrétaire d’Etat en charge des Transports, Alain Vidalies, sur son compte Twitter. Avec la publication d’un décret au Journal Officiel, le Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest maintient donc son objectif d’ouvrir la ligne LGV Bordeaux-Toulouse en 2024 et Bordeaux-Dax en 2027.

 
Et c’est avec la même constance que les opposants à la LGV maintiennent leurs critiques. Notamment le syndicat viticole de Sauternes-Barsac, qui craint que les travaux d’aménagement de la LGV ne dérèglent le bioclimat de la vallée du Ciron, qui permet le bon développement de la pourriture noble. « Tant qu’il n’y aura pas une garantie écrite noir sur blanc sur l’absence de risque pour l’appellation Sauternes, le débat ne s’arrêtera pas » prévient fermement, Xavier Planty  le président de l’Organisme de Défense et de Gestion du Sauternes. « Il ne faut pas imaginer que l’on va en rester là » : co-propriétaire du château Guiraud, Xavier Planty se montre particulièrement affecté par l’apparente désinvolture du gouvernement, qui a balayé l’avis négatif de la commission enquête publique. « Cet avis n’était que consultatif. Et nous avons eu un avis favorable du Conseil d’État. Le gouvernement est légitime pour prendre cette décision » répond Alain Vidalies au Sud-Ouest.

 

Lire la suite de l’article

 

Sauternes LGV : le débat n'est pas fini

 

 

Partager :

 

MENU