Une semaine de folie, de feu, de fatigue et de bonheur !

Du 17 au 22 octobre : c’était la semaine attendue patiemment… Après 3 passages rapides, peu abondants, où l’on a systématiquement prélevé les raisins concentrés, il a fallu attendre pour voir la pourriture noble s’installer de manière homogène et abondante.

 

La semaine précédente était celle de tous les dangers avec un botrytis magnifique mais une concentration insuffisante.

 

Il nous fallait deux jours de plus avec du vent. Nous avons eu les deux jours mais seul le samedi 15 a été venteux avec un vent d’Est établi toute la journée et une partie de la nuit. Voilà c’est gagné !

 

Malgré un lundi 17 dans le brouillard froid, nous trouvons nos équilibres avec une pourriture sublime. En six jours de travail intense, nous rentrons une belle, bonne et grosse récolte de grand vin.

 

Les jus sont d’une grande pureté de goût, les fermentations sans problème, les arômes dans le chai un pur bonheur. Il nous reste quelques grappes par-ci par-là mais le premier cru est dedans à 100% ! »

 
Xavier Planty, le 25 octobre 2016

 

Vendanges Guiraud 2016

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Partager :

 

MENU