Primeurs 2016,
les mots de Xavier Planty

« Le dialogue de Château Guiraud avec la nature noue une relation sincère avec les hommes ».

 

 

Depuis 35 ans que je reconstruis Château Guiraud, dont 10 ans avec des associés de qualité, la recherche de la plus haute expression de ce lieu, l’accomplissement de la promesse de la marque et l’exigence d’un Premier Grand Cru Classé en 1855 à Sauternes ont toujours été ma voie. Cette promesse tient en quelques mots, qui pour moi, sont indissociables de Château Guiraud.

 

J’ai toujours pensé que la viticulture devait être liée à la nature dans le but d’accompagner la vigne afin de retrouver l’harmonie dans le verre. Actuellement, la propriété se dévoile comme un conservatoire d’une très grande biodiversité privilégiant, par la nature, l’expression et l’équilibre du terroir.

 

Château Guiraud est animé d’une liberté de pensée dans le but d’une recherche écologique globale. Nous pensons qu’il y a toujours une autre alternative à ce que l’on sait. La sélection massale, la plantation de haies, l’agriculture biologique, etc. sont autant d’actes qui démontrent que Château Guiraud est pionnier dans bien des domaines.

 

L’essence même du Grand Vin est de procurer une émotion intense liée à sa tension et aux sensations qu’il provoque ; la précision du ramassage, la recherche de l’expression la plus pure du botrytis en sont à l’origine.

 

Château Guiraud reflète l’authenticité, en cohérence avec l’éthique de sa marque, pour respecter son consommateur. La relation entre les hommes qui produisent le vin et ceux qui le consomment doit être sincère ; dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit. Toute l’histoire de Château Guiraud est fondée sur l’amitié, c’est ce qui fait sa force.

 

Je suis très reconnaissant à tous ces professionnels qui viennent, des quatre coins du Monde, déguster nos vins ; je souhaite que nos relations et nos rencontres soient spontanées, bienveillantes et qu’ils soient accueillis à la hauteur de la qualité de nos vins.

 

Pour cela, notre prix sera connu avant les dégustations primeurs 2016, celles-ci prendront alors tous leurs sens.

 

Je conclurai en partageant avec vous une phrase du très grand cuisinier et esthète Raymond Oliver :

« …ma joie est à son comble quand je trouve une bouteille de Château Guiraud, je retrouve l’allée des platanes, la vigne vierge sur le pigeonnier, le bruit de la chaine dans le puits et mon cafard fond en nostalgie et ma nostalgie en tendresse.. » Raymond Oliver, Cuisine pour mes amis, Albin Michel, Paris, 1976

 

Toute l’équipe de Château Guiraud, 1er Grand Cru Classé en 1855, vous souhaite une excellente semaine de dégustation.

 

Merci,

Xavier Planty.

 

Télécharger notre communiqué de presse

 

 

 

Enregistrer

Partager :

 

MENU